Agression et occupation du Congo: Mary Robinson accuse!

- Publicité -

Les faits sont survenus après que des éléments congolais de cette milice se sont rebellés, appelant les soldats du même rang qualifiés ”d’envahisseurs rwandais” à ”rentrer chez eux”. ”Le RDC-Goma a planifié cette action, s’en prenant brutalement à la population pour étouffer les protestations sucitées par son alliance avec les troupes rwandaises” indique le rapport. Celui-ci épingle au passage les 600Casues bleus de la Mission d’Observation des Nations unies au Congo (MONUC) pour n’être pas ”physiquement intervenus”. Sujette à des critiques de plus en plus vives, la MONUC s’est défendue en affirmant avoir sauvé la vie aux civils qui s’étaient réfugiés auprès d’elle.

Le RCD-Goma a, quant à lui, nié toute implication dans ce massacre et s’est dit prêt à recevoir une commission d’enquête internationale de l’ONU. Le rapport ne fait aucune mention des commandos de l’Armée patriotique rwandaise (APR) que nombreux témoins affirment avoir vu, ce 14 mai, tirer dans les rues de Kisangani. Des faits qui ont conduits les autorités de Kinshasa à déposer une plainte contre le Rwanda, le 28 mai, devant la cour internationale de Justice, pour atteinte au droit de la Guerre.

© CHEIK YERIM SECK

- Publicité -

J.A/L’INTELLIGENT, No 2167 – DU 27 AU 22 JUILLET 2002.

Sur les mêmes sujets

-- Annonce --
Total
0
Share