Petites et moyennes entreprises

- Publicité -

L’acronyme PME signifie: petites et moyennes entreprises. Il est utilisé pour désigner un ensemble hétérogène d’entreprises (OCDE, 2004) qui se distinguent des grandes entreprises par leur taille et d’autres caractéristiques que nous présenterons dans la prochaine sous-section. Il n’existe pas de définitions officielles, unanimement acceptées et établies des PME, mais deux approches sont généralement utilisées pour définir et décrire ces entreprises: qualitative et quantitative (Curran et Blackburn, 2001).

Dans l’approche quantitative, ce sont des éléments statistiques qui sont utilisés pour définir les PME. Il s’agit généralement de l’effectif (employés à temps plein), du montant du chiffre d’affaires et/ou de la valeur des actifs (OCDE, 2004). Les valeurs attribuées à chacun de ces éléments varient en fonction des pays. Par exemple, dans l’Union Européenne, on désigne par PME toutes les entreprises qui ont moins de 250 employés et dont le chiffre d’affaires n’excède pas 50 millions d’euros et le total de bilan 43 millions d’euros. Au Botswana, on classe parmi les petites entreprises celles qui ont entre 6 et 25 employés rémunérés et comme moyennes entreprises celles dont le nombre d’employés rémunérés varie entre 26 et 99 (Temtime, 2008). En RDC, il s’agit d’entreprises avec moins de 200 employés remesurés. Au Canada, les entreprises sont classées en trois catégories par rapport au nombre d’employés rémunérés : petites entreprises (1-99; les micro entreprises entre 1-4), moyennes entreprises (100-499), grandes entreprises (à partir de 500 employés).  Dans une étude où ils s’intéressent à la relation entre la taille des PME et l’environnement des affaires, Ayyagari, Beck et Demirguc-Kunt (2007) réalisent que pour définir les PME, plusieurs sources utilisent de plus en plus la limite de 250 employés.

Sources :

  1. Organisation de coopération et de développement économiques -OCDE (2004). Chapitre 2 : renforcer la compétitivité des PME des pays en transition et en développement. Revue de l’OCDE sur le développement, 2(5), 47-76.
  2. Temtime, Z.T. (2008). From operating efficiency to competitive edge: Lessons from small firms in Botswana. Strategic Change, 17(7-8),295-306.
  3. Curran, J. et Blackburn, R. (2001). Researching the Small Enterprise. Sage Publications.
  4. Recommandation 2003/361/EC du 6 mai 2003.
  5. Industrie Canada, Principales statistiques relatives aux petites entreprises, août 2013.
  6. Régime fiscal des PME – Décret-loi no 086 du 10 juillet 1998 et  Charte des petites, moyennes entreprises et de l’artisanat en République démocratique du Congo du 24 août 2009.
  7. Ayyagari, M., Beck, T. et Demirguc-Kunt, A. (2007). Small and medium enterprises across the globe. Small Business Economics, 29(4), 415-434

Sur les mêmes sujets

-- Annonce --
Total
0
Share