Résolution 199 du Conseil de sécurité des Nations unies, du 30 décembre 1964

- Publicité -

Le , la RDC a demandé une réunion du Conseil de sécurité pour discuter des interventions dans ses affaires intérieures par de nombreux pays. La Résolution 199 est une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies adoptée le , dans sa 1189e séance, et qui demandait que tous les États de s’abstiennent (ou, dans certains cas, cessent) d’intervenir dans les affaires intérieures du Congo et appelais à un cessez-le-feu. Après les applaudissements de l’Organisation de l’unité africaine, le Conseil a invité les États à aider à atteindre ses objectifs pour la République démocratique du Congo.

Les pays consultés

Avant que la résolution soit adoptée, un certain nombre de pays africains ont été invités à discuter de la question. Ce sont :

  1. A sa 1170e séance, le 9 décembre 1964, le Conseil a décidé d’inviter les représentants du Soudan, de la Guinée, du Ghana, de la Belgique, du Congo (Brazzaville), de l’Algérie, du Mali, de la République démocratique du Congo, du Nigeria et de la République arabe unie à participer, sans droit de vote, à la discussion de la question.
  2. A sa 1171 e séance, le 10 décembre 1964, le Conseil a décidé d’inviter les représentants du Burundi et du Kenya à participer, sans droit de vote, à la discussion de la question.
  3. A sa 11 72e séance, le 10 décembre 1964, le Conseil a décidé d’inviter le représentant de la République centrafricaine à participer, sans droit de vote, à la discussion de la question.
  4. A sa 1177e séance, le 16 décembre 1964, le Conseil a décidé d’inviter le représentant de l’Ouganda à participer, sans droit de vote, à la discussion de la question.
  5. A sa 1178e séance, le 17 décembre 1964, le Conseil a décidé d’inviter le représentant de la Tanzanie à participer, sans droit de vote, à la discussion de la question.

Le Texte de la Résolution

Le Conseil de sécurité,

Notant avec inquiétude l’aggravation de la situation dans la République démocratique du Congo, Déplorant les récents événements qui se sont produits dans ce pays,

- Publicité -

Convaincu que la solution du problème congolais dépend de la réconciliation nationale et de la restauration de l’ordre public,

Rappelant les résolutions pertinentes de l’Assemblée générale et du Conseil de sécurité,

Réaffirmant la souveraineté et l’intégrité territoriale de la République démocratique du Congo,

- Publicité -

Prenant en considération la résolution de l’Organisation de l’unité africaine en date du 10 septembre 1964*, et en particulier le paragraphe 1 relatif aux mercenaires,

Convaincu que l’Organisation de l’unité africaine doit pouvoir aider, dans le cadre de l’Article 52 de la Charte des Nations Unies, à trouver une solution pacifique à tous les problèmes et différends qui affectent la paix et la sécurité sur le continent africain,

Ayant présents à l’esprit les efforts de l’Organisation de l’unité africaine pour aider le Gouvernement de la République démocratique du Congo et les autres factions politiques au Congo à trouver une solution pacifique à leur différend,

  1. Demande à tous les États de s’abstenir ou de cesser d’intervenir dans les affaires intérieures du Congo;
  2. Lance un appel en vue d’un cessez-le-feu au Congo en conformité de la résolution de l’Organisation de l’unité africaine du 10 septembre 1964;
  3. Estime conformément à ladite résolution, que les mercenaires devraient être retirés d’urgence du Congo;
  4. Encourage l’Organisation de l’unité africaine à poursuivre ses efforts pour aider le Gouvernement de la République démocratique du Congo à réaliser la réconciliation nationale conformément à la résolution susmentionnée de l’Organisation de l’unité africaine;
  5. Prie tous les États d’aider l’Organisation de l’unité africaine dans la réalisation de cet objectif;
  6. Prie l’Organisation de l’unité africaine, conformément à l’Article 54 de la Charte des Nations Unies, de tenir le Conseil de sécurité pleinement au courant de toute action qu’elle entreprendra dans le cadre de la présente résolution;
  7. Demande au Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies de suivre la situation au Congo et de faire rapport au Conseil de sécurité au moment approprié.
Adoptée à la 1189e séance par 10 voix contre zéro, avec une abstention (France).
- Publicité -

* Résolution ECM/Res.5 (lll) adoptée par le Conseil des ministres de l’Organisation de l’unité africaine à sa troisième session extraordinaire.

Références :

  1. Karel Wellens et T.M.C. Asser Instituut. Resolutions and statements of the United Nations Security Council (1946-1989) : a thematic guide. BRILL, 1990, 691 p. (p. 40).
  2. United Nations Documents. Questions relatives à la République Démocratique du Congo, Résolutions et décisions du conseil de sécurité, 1964, pdf.

Sur les mêmes sujets

-- Annonce --
Total
0
Share