Physiopathologie

Deux nouvelles études révèlent comment les bactéries infiltrent les tumeurs et favorisent la propagation du cancer

Les intrus microbiens peuvent déclencher une réaction en chaîne qui peut supprimer le système immunitaire et conduire à des métastases.

La connectivité intrinsèque du cerveau humain fournit un échafaudage pour l’agrégation de la protéine tau dans la MA

Un traitement expérimental de la maladie d'Alzheimer peut rompre une boucle moléculaire et protéger les neurones dans des modèles murins de la maladie de Parkinson, suggérant que des approches similaires pourraient s'avérer bénéfiques pour cette maladie neurodégénérative incurable.

Syndrome inflammatoire de reconstitution immunitaire (IRIS)

Le syndrome inflammatoire de reconstitution immunitaire ( Immune Reconstitution Inflammatory Syndrome ou IRIS) est...

Pathogénie des infections virales et compréhension de la machinerie cellulaire

Les virus nous donnent des conseils sur le fonctionnement des cellules et nous devons comprendre leurs astuces afin de pouvoir les cibler et les détruire spécifiquement.

Autres articles

Physiopathologie de l’infection par le VIH

Le VIH est un rétrovirus du genre Lentivirus, ayant une grande variabilité génomique. Il infecte les cellules immunitaires qui présentent à leur surface le marqueur CD4+, principalement les lymphocytes T CD4+, mais aussi les monocytes/macrophages, les cellules dendritiques, les cellules de Langerhans, et les cellules de la microglie cérébrale.

Physiopathologie de l’Athérosclérose

L’athérosclérose est caractérisée par des lésions affectant l’intima appelées plaques d’athéromes. Ces dernières font nettement saillie dans la lumière artérielle: le centre de la lésion athéromateuse se compose de lipides et de nombreux débris cellulaires (bouillie athéromateuse). La plaque...

Comment les tumeurs provoquent la cachexie ? Une nouvelle étude perce le mystère

Le cancer est souvent associé au développement de la cachexie, un processus de fonte musculaire sévère pour lequel il n'existe pas de thérapies spécifiques. Les mécanismes précis et les acteurs moléculaires impliqués dans la fonte musculaire associée au cancer...

Interférons : propriétés, classification, voie de signalisation et fonctions biologiques

Les interférons (IFN) sont une famille de cytokines autocrines et paracrines sécrétées par les cellules hôtes en réponse à des agents pathogènes, en particulier des virus. Les interférons sont évolutivement proches des interleukines de la famille de l’IL-10, et...

Acidocétose alcoolique sévère avec lactatémie prononcée – Cas clinique

L’acidocétose alcoolique (ACA) est une cause peu connue d’acidose métabolique. L’ACA survient typiquement chez des patients malnutris avec une consommation chronique d’alcool et une consommation excessive d’alcool récente. En raison de symptômes abdominaux, la consommation d’alcool est arrêtée ou...

Physiopathologie et séquelles neurologiques du neuropaludisme

Le neuropaludisme cérébral, résulte d'une infection à Plasmodium falciparum et a un taux de mortalité élevé. Les survivants du neuropaludisme peuvent conserver des séquelles de neuropaludisme à vie, y compris des convulsions et des déficits neurocognitifs affectant profondément leur...

Stratégie adaptative de Plasmodium falciparum pour persister en saison sèche

Comment les populations de Plasmodium falciparum, un des parasites unicellulaires responsables du paludisme, peuvent-elles rester endémiques dans les régions du monde où la saison sèche et l’absence concomitante de moustiques vecteurs peuvent être très longues ? Plusieurs hypothèses complémentaires,...

Physiopathologie du paludisme

La pathogenèse du paludisme a un contexte large et étroit selon le cadre de référence. Pour les maladies mortelles, la séquestration de Plasmodium falciparum dans les tissus ainsi que la régulation à la hausse des cytokines, des substances toxiques...

Rôle du facteur de courbure membranaire IRSp53 dans l’assemblage et le bourgeonnement des particules du VIH-1

La production des particules virales du virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1) par la cellule infectée résulte-t-elle uniquement de la multimérisation de la poly-protéine virale Gag à la face interne de la membrane plasmique, comme le pensent...