Xénotransplantation ou xénogreffe

- Publicité -

La xénotransplantation fait référence à des procédures dans lesquelles des cellules vivantes, des tissus ou des organes dérivés d’un animal non humain sont transplantés, implantés ou infusés à un patient humain. La xénotransplantation (XTx) offre une solution potentielle à la pénurie d’organes et de tissus humains et présente plusieurs avantages par rapport aux autres solutions possibles à ce problème. Cependant, un certain nombre d’obstacles scientifiques et éthiques existent et doivent être surmontés afin de faire progresser le domaine du XTx d’une manière qui optimise son potentiel au profit de la société et minimise ses risques.

La Xénotransplantation ou xénogreffe est toute procédure qui implique la transplantation, l’implantation ou la perfusion dans un receveur humain de (a) des cellules, tissus ou organes vivants provenant d’une source animale non humaine, ou (b) des fluides corporels humains, des cellules, des tissus ou des organes qui ont eu contact ex vivo avec des cellules, tissus ou organes vivants d’animaux non humains. Le développement de la xénotransplantation est, en partie, motivé par le fait que la demande d’organes humains pour la transplantation clinique dépasse de loin l’offre.

Pourquoi la xénotransplantation?

La Xénotransplantation est porteuse d’un nouvel espoir car elle peut atténuer la pénurie d’organes humains à transplanter. La transplantation clinique d’organes sauve des vies de patients atteints d’insuffisance organique terminale et nécessite actuellement la participation d’autres donneurs décédés ou vivants. Le nombre croissant de patients présentant diverses défaillances d’organes et l’approvisionnement insuffisant en organes ont créé un écart entre l’offre et la demande d’organes. Ce déséquilibre a entraîné une augmentation des délais d’attente et du nombre de décès de patients sur les listes d’attente. Les progrès récents dans le domaine de la xénotransplantation ont rapproché cette méthode de l’application clinique et de nouveaux essais cliniques pourraient être lancés prochainement.

Bien que les avantages potentiels soient considérables, l’utilisation de la xénotransplantation soulève des inquiétudes concernant l’infection potentielle des receveurs par des agents infectieux reconnus et non reconnus et la possible transmission ultérieure à leurs contacts étroits et à la population humaine en général. Le risque d’infection interspécifique par des rétrovirus, qui peut être latente et conduire à la maladie des années après l’infection, est un problème de santé publique. De plus, les nouveaux agents infectieux peuvent ne pas être facilement identifiables avec les techniques actuelles.

Pour aller plus loin

Voir le site Webwww.humanxenotransplant.org“.

Sur les mêmes sujets

-- Annonce --
Total
0
Share