Multinationale

- Publicité -

Une multinationale (Multinational corporation (MNC) en anglais), également appelée société transnationale, est toute société enregistrée et opérant dans plusieurs pays à la fois. En général, la société a son siège social dans un pays et exploite des filiales en propriété exclusive ou partielle dans d’autres pays. Ses filiales relèvent du siège social de la société. En termes économiques, les avantages d’une entreprise à établir une société multinationale comprennent à la fois des économies d’échelle verticales et horizontales (Bien que les barrières culturelles puissent créer des obstacles imprévisibles lorsque les entreprises établissent des bureaux et des usines de production dans le monde entier, l’expertise technique, le personnel expérimenté et les stratégies éprouvées d’une entreprise peuvent généralement être transférés d’un pays à l’autre.

Les critiques de la société multinationale la considèrent généralement comme un moyen économique et, souvent, politique de domination étrangère. Les pays en développement, avec une gamme étroite d’exportations (souvent des produits primaires) comme base économique, sont particulièrement vulnérables à l’exploitation économique. Les pratiques monopolistiques, les violations des droits de l’homme et la perturbation des moyens plus traditionnels de croissance économique font partie des risques auxquels sont confrontés les pays d’accueil.

La plupart des multinationales sont originaires des pays développés. Il y a par exemple Hilton (États-Unis), Bombardier (Canada), Schlumberger (France), Virgin (Royaume-Uni), Santander (Espagne), Fiat (Italie), Nestlé (Suisse), Ikea (Suède), ArcelorMittal (LuxX), Siemens (Allemagne), Red Bull (Autriche) et Honda (Japon). Cependant, depuis le début du XXIe siècle, les multinationales des pays émergents gagnent des places dans la hiérarchie mondiale ; ainsi, on pouvait en recenser 47 dans le classement Fortune Global 500 en 2006, contre 19 en 1990. Les plus importantes sont Hutchison Whampoa (Hong Kong), Petronas (Malaisie), Singtel (Singapour) ou Samsung (Corée du Sud). Les pays du Sud ont représenté en 2005 13 % des fusions-acquisitions.

Sur les mêmes sujets

-- Annonce --
Total
0
Share