Un record battu : Hubble trouve l’étoile la plus éloignée jamais vue

- Publicité -

L’étoile surnommée Earendel (indiquée ici par une flèche) est positionnée le long d’une ondulation dans l’espace-temps qui lui donne un grossissement extrême, lui permettant d’émerger dans la vue de sa galaxie hôte, qui apparaît comme une tache rouge dans le ciel. Toute la scène est vue à travers la lentille déformée créée par un amas de galaxies massif dans l’espace intermédiaire, ce qui permet de voir les caractéristiques de la galaxie, mais déforme également leur apparence – un effet que les astronomes appellent lentille gravitationnelle. Les points rouges de chaque côté d’Earendel sont un amas d’étoiles qui se reflète de chaque côté de l’ondulation, résultat de la distorsion de la lentille gravitationnelle. La galaxie entière, appelée Sunrise Arc, apparaît trois fois, et les nœuds sur toute sa longueur sont davantage des amas d’étoiles en miroir. La position unique d’Earendel le long de la ligne de grossissement la plus extrême lui permet d’être détecté, même s’il ne s’agit pas d’un amas.

Source :

- Publicité -

Texte : © European Space Agency (ESA)

Image :  © NASA, ESA, B. Welch (JHU), D. Coe (STScI), A. Pagan (STScI); CC BY 4.0

Publicité

Sur les mêmes sujets

Publicité
Total
0
Share