Un programme prometteur interuniversitaire de recherche en cybersécurité voit le jour

- Publicité -

L’Université d’Ottawa a annoncé aujourd’hui la création d’un partenariat de recherche avec l’Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust (SnT) de l’Université du Luxembourg. Ce programme conjoint rehaussera l’excellence de la recherche en technologies de l’information et des communications et favorisera le transfert de technologies dans le cadre de l’échange de spécialistes entre les deux établissements. Il apportera en outre à la communauté étudiante et de recherche postdoctorale une expertise internationale et des perspectives de carrière prometteuses.

«Nous espérons créer des synergies fructueuses entre les deux universités, d’abord au sein de deux premiers groupes de recherche, pour viser ensuite des objectifs plus ambitieux», se réjouit Lionel Briand, professeur de génie de l’Université d’Ottawa, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la conformité et la fiabilité intelligentes des logiciels et directeur du groupe de recherche en vérification et validation de logiciels (SVV) du SnT.

«Nous sommes ravis de nous associer à des scientifiques de l’Université d’Ottawa pour faire avancer la recherche dans cet important domaine, renchérit Björn Ottersten, directeur du SnT. Nos deux établissements noueront des liens de collaboration étroits dans le cadre de projets de recherche conjoints, que nous espérons multiplier». Les deux universités ont des priorités communes en matière de recherche et de collaboration avec l’industrie et les gouvernements. Elles concentreront leurs recherches dans deux domaines: la sécurité et la fiabilité des systèmes basés sur l’intelligence artificielle (IA), notamment les systèmes autonomes et cyberphysiques ainsi que l’utilisation de l’IA pour automatiser la vérification et les tests de ces systèmes. La supervision des activités sera confiée, d’une part, au groupe de recherche SVV du SnT, et d’autre part, au Laboratoire Nanda de l’École de science informatique et de génie électrique de l’Université d’Ottawa.

- Publicité -

La fiabilité des systèmes et la cybersécurité revêtent une importance cruciale pour l’industrie et soulèvent de grandes préoccupations sociétales. La difficulté de trouver des spécialistes compétents dans ce champ d’études crée des goulots d’étranglement qui entravent la recherche. «Nous pouvons remédier à ce problème en unissant des scientifiques du monde entier dans différents domaines d’expertise au sein d’un partenariat de confiance», explique le professeur Briand. À long terme, le programme de recherche conjoint du SnT et de l’Université d’Ottawa accueillera d’autres groupes de recherche. L’entente de partenariat stimulera les échanges entre le Luxembourg et le Canada, essentiellement en matière de cybersécurité, mais aussi de systèmes autonomes et cyberphysiques. L’importance de ces deux axes de recherche ne cesse de croître pour de nombreuses industries, notamment l’automobile, l’aérospatiale et les secteurs financiers, mais aussi pour la société dans son ensemble. En effet, la recherche en cybersécurité favorise la mise au point de nouvelles technologies de protection des données contre le vol et les dommages, tandis que les systèmes autonomes améliorent la sécurité des véhicules, des usines et des aéronefs.

Note: L’Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust (SnT) de l’Université du Luxembourg mène des recherches concurrentielles au niveau international dans le secteur des technologies de l’information et de la communication. Outre la recherche sur le long terme et à haut risque, le SnT  s’engage dans des projets collaboratifs à la demande de l’industrie et du secteur public à travers son programme de partenariats. Les concepts en résultant présentent un véritable avantage concurrentiel durable pour les entreprises du Luxembourg et du monde entier.

Sur les mêmes sujets

-- Annonce --
Total
0
Share