Une nouvelle piste de traitement à large spectre contre les virus respiratoires

- Publicité -

L’épidémie de coronavirus actuelle a révélé le besoin de développer de nouveaux traitements oraux antiviraux contre de nombreux virus répandus ou potentiels.

https://acidmoto.ch/cms/sites/default/files/corona-virus-ab.jpg

Le virus respiratoire syncytial (VRS) est un virus à ARN simple brin négatif capable de provoquer des infections légères à graves des poumons et des voies respiratoires. Il est responsable de 58 000 hospitalisations d’enfants et de 177 000 hospitalisations de personnes âgées par an aux États-Unis. A ce jour, il n’existe pas encore de traitement antiviral efficace contre ce virus et les recherches menées dans ce but pourraient permettre d’identifier de nouveaux traitements à large spectre contre les virus respiratoires. Dans une étude récemment publiée dans Science, Julien Sourimant, chercheur postdoctorant dans le laboratoire de Richard Plemper à Georgia State University (Atlanta, Géorgie), décrit l’activité antivirale de la 4’-Fluorouridine (4’FIU), un analogue d’une base azotée constituant l’ARN (1). Il étudie son efficacité non seulement contre les infections dues au virus respiratoire syncytial, mais également contre celles dues au SARS-CoV-2, le virus responsable de l’épidémie de Covid-19.

Un besoin de traitement

A la recherche d’un traitement antiviral contre le VRS, les efforts se sont concentrés sur une protéine spécifique des virus à ARN, la RdRP (RNA-dependent RNA polymerase) qui permet la synthèse d’ARN à partir de l’ARN génomique du virus. La RdRP est essentielle à la production de tous les éléments constituant le virus et à son amplification. L’équipe avait déjà détaillé que l’inhibition de cette protéine apportait une réponse efficace contre le virus de la rougeole (2). Cependant, l’inhibiteur testé était spécifique de ce type de virus. La comparaison avec d’autres molécules modifiant l’activité de la RdRP a permis d’identifier la 4’FIU, mise au point par un laboratoire de l’université Emory à Atlanta, comme possible antiviral. La 4’FIU est un analogue de l’Uridine, l’une des quatre bases constituant l’ARN. Elle est reconnue par la RdRP avec une forte affinité et est intégrée aux nouveaux ARN au cours de leur synthèse.

- Publicité -

Les tests en laboratoire ont démontré que le traitement avec la 4’FIU de cellules en culture infectées avec le virus respiratoire syncytial permettait d’éliminer le virus sans altérer le métabolisme global des cellules, suggérant une action spécifique contre le virus n’affectant pas les cellules humaines. Les analyses biochimiques montrent que la 4’FIU bloque la synthèse de nouveaux ARN viraux, permettant ainsi de réduire l’infection. Les chercheurs ont aussi démontré l’action de la 4’FIU en culture cellulaire contre d’autres virus à ARN simple brin négatif comme le virus de la rougeole, le virus de la rage ou le virus Nipah, dont l’activité dépend aussi de la RdRP. Enfin, bien que le SARS-CoV-2 soit un virus de type différent, dit à ARN simple brin positif, l’ajout de 4’FIU au milieu de culture cellulaire a aussi limité l’activité des trois variants alpha, gamma et delta de ce virus responsable de l’épidémie de Covid-19. Les biologistes ont ensuite évalué l’efficacité de ce nouveau composant antiviral dans des conditions d’infection chez la souris par le virus respiratoire syncytial ou chez le furet par le SARS-CoV-2 (3). Dans ces études, une administration quotidienne orale de 4’FIU a réduit la charge virale du VRS et du SARS-CoV-2, respectivement.

Ces résultats suggèrent que le 4′FlU serait un inhibiteur à large spectre efficace par voie orale contre les principaux virus à ARN et ouvre ainsi une nouvelle piste thérapeutique pour traiter les infections au VRS ou au SARS-CoV-2 chez l’homme.

Voir les publications

  1. Sourimant, J. et al. 4′-Fluorouridine is an oral antiviral that blocks respiratory syncytial virus and SARS-CoV-2 replication. 14 (2021).
  2. Cox, R. M., Sourimant, J., Govindarajan, M., Natchus, M. G. & Plemper, R. K. Therapeutic targeting of measles virus polymerase with ERDRP-0519 suppresses all RNA synthesis activity. PLOS Pathog. 17, e1009371 (2021).
  3. Cox, R.M., Wolf, J.D., Lieber, C.M. et al. Oral prodrug of remdesivir parent GS-441524 is efficacious against SARS-CoV-2 in ferrets. Nat Commun 12, 6415 (2021). DOI: 10.1038/s41467-021-26760-4

Ailleurs sur le même sujet:

  1. https://www.nih.gov/news-events/nih-research-matters/antiviral-drug-shows-promise-against-covid-19-rsv
  2. https://www.eurekalert.org/news-releases/936618
  3. https://medicalxpress.com/news/2021-12-broad-spectrum-antiviral-drug-class-sars-cov-.html
  4. https://mixpoint.in/breaking-news/2021/12/study-reports-a-novel-broad-spectrum-antiviral-drug-class-with-activity-against-sars-cov-2/

Sur les mêmes sujets

-- Annonce --
Total
0
Share