Des chercheurs révèlent le mécanisme de la myélinisation des oligodendrocytes par l’ostéocalcine

- Publicité -

L’ostéocalcine (OCN) est une hormone multifonctionnelle dérivée des os qui module de nombreuses activités physiologiques. L’OCN peut traverser la barrière hémato-encéphalique (BHE) et ainsi jouer un rôle essentiel dans le développement neuronal et cérébral. L’élucidation complète de la fonction exacte de l’OCN dans le système nerveux central (SNC) est importante pour la découverte de cibles thérapeutiques dans le traitement des troubles du SNC.

Cherchant à mieux comprendre cette fonction, une équipe de recherche dirigée par Li Xiang du Shenzhen Institute of Advanced Technology (SIAT) de l’Académie chinoise des sciences a révélé le mécanisme moléculaire de la myélinisation des oligodendrocytes par OCN dans le SNC. Les chercheurs ont d’abord étudié les effets de l’OCN sur la myélinisation du SNC en utilisant un modèle de souris déficient en OCN. En combinant immunocoloration, western blot et analyse par microscopie électronique, ils ont découvert que la suppression de l’OCN entraîne une hypermyélinisation dans le SNC.

Pour clarifier le mécanisme de l’OCN dans la myélinisation du SNC, les chercheurs ont en outre étudié si l’OCN jouait un rôle dans la régulation de la différenciation et de la myélinisation des oligodendrocytes (OL), cellules gliales qui forment la myéline dans le SNC). En utilisant un modèle murin déficient en OCN, une culture primaire d’OL et un traitement OCN exogène, ils ont découvert que la suppression génétique d’OCN facilitait la différenciation et l’hypermyélinisation de l’OL via le facteur de transcription Myrf dans le SNC. Bien que dispensable pour la prolifération des cellules précurseurs d’oligodendrocytes (OPC), l’OCN était essentiel pour la myélinisation des OL, ce qui affectait la production de myéline et la remyélinisation après une lésion démyélinisante. Pour identifier le récepteur de l’OCN dans les OL, les chercheurs ont combiné le séquençage de l’ARN, l’analyse biophysique de systèmes hétérologues et la validation de modèle murin in vivo, et ont finalement prouvé que le GPR37 est le récepteur de l’OCN et médie sa fonction dans les OL.

- Publicité -

Ces découvertes identifient non seulement un nouveau rôle pour l’hormone OCN dans le SNC, mais démontrent également une base moléculaire pour la fonction d’OCN par l’activation de la signalisation GPR37. Cette étude offre donc une perspective unique pour comprendre la communication mutuelle entre la biologie squelettique et les fonctions gliales.

L’étude a été publiée dans Science Advances  le 22 octobre 2021.

Voir la publication

Zhengjiang Qian et al, Osteocalcin attenuates oligodendrocyte differentiation and myelination via GPR37 signaling in the mouse brain, Science Advances (2021). DOI: 10.1126/sciadv.abi5811. www.science.org/doi/10.1126/sciadv.abi5811

Sur les mêmes sujets

-- Annonce --
Total
0
Share