La montée et la disparition du communisme mondial

- Publicité -

Informations sur le livre

  1. Auteur: George W. Breslauer, Professeur émérite, Université de Californie à Berkeley.
  2. Print ISBN-13: 9780197579671
  3. Date: Published to Oxford Scholarship Online, July 2021

Résumé du livre

Seize États ont été dirigés par des partis communistes au cours du vingtième siècle. Seuls cinq d’entre eux restent au pouvoir aujourd’hui. Ce livre explore la nature des régimes communistes – ce qu’ils ont en commun, comment ils diffèrent les uns des autres et comment ils ont évolué différemment au fil du temps. Le livre constate que ces régimes sont tous arrivés au pouvoir dans le contexte d’une guerre ou de ses conséquences, suivis de la consolidation du pouvoir par une élite révolutionnaire qui en est venue à valoriser la «violence révolutionnaire» comme moyen privilégié pour parvenir à ses fins, sur la base de la vision de Marx de révolution apocalyptique et conception de Lénine de l’organisation du parti.

Tous ces régimes ont continué à «construire le socialisme» selon un modèle stalinien et se sont initialement consacrés à la «lutte anti-impérialiste» en tant que membres d’un «mouvement communiste mondial». Mais leurs traits communs ont cédé la place à la diversité, à la différence et à la défiance après la mort de Joseph Staline en 1953. Pour de nombreuses raisons, et à bien des égards, ces différences ont rapidement fait exploser le mouvement communiste mondial. Ils ont finalement conduit à l’effondrement du communisme européen.

Les vestiges du communisme en Chine, au Vietnam, au Laos, en Corée du Nord et à Cuba ont été rendus possibles par la transformation des trois premiers de leurs systèmes économiques, l’ouverture à l’ordre international capitaliste et l’abandon de la «lutte anti-impérialiste». La Corée du Nord et Cuba se sont accrochés car les élites évitent les scissions visibles du public. Analytiquement, le livre explore, tout au long, l’interaction entre les caractéristiques internes des régimes communistes (idéologie et organisation), les interactions entre eux au sein du mouvement communiste mondial et l’interaction des États communistes avec l’ordre international plus large des puissances capitalistes.

Conclusions

- Publicité -

Au-delà des questions d’explication causale, l’auteur se tourne à la fin vers une évaluation de l’expérience communiste: était-ce, tout compte fait, un accomplissement ou une tragédie? La réponse dépend en partie de ses valeurs. Peser le prix payé en vies humaines, en souffrances et en oppression par rapport aux réalisations de l’édification de l’État, de l’industrialisation, des capacités militaires, de la santé publique, de l’éducation et des politiques sociales peut conduire un analyste dans l’une ou l’autre direction.

Et la question définitive est: Y a-t-il un avenir pour les nouveaux États communistes? Les éléments de réponse sont pertinents: Le communisme est le produit des guerres: la Première Guerre mondiale, la Seconde Guerre mondiale et la guerre du Vietnam. De telles guerres sont-elles probables dans les décennies à venir? Sinon, il est peu probable que de nouveaux régimes communistes sur les modèles léniniste-stalinien-maoïste arrivent au pouvoir au nom du marxisme-léninisme. Que cet héritage idéologique redevienne un phare pour la révolution peut dépendre de la question de savoir si, à l’avenir, l’imagination historique en vient à considérer le communisme comme ayant été un accomplissement ou une tragédie.

Livre à lire et à relire!

- Publicité -

Joseph Baraka.

Sur les mêmes sujets

-- Annonce --
Total
0
Share