Medicalis Encyclopædia

Les cellules immunitaires voyous liées à la leucémie sont un moteur clé des maladies auto-immunes.

Les cellules immunitaires voyous sont un contributeur majeur aux maladies auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde et l'anémie aplasique. Une cellule T tueuse (au centre) chassant une cellule cible. © Galerie d'images du NIH. Selon une nouvelle étude du Garvan Institute of Medical Research, des variants génétiques associés à la leucémie...

Les porcs, résoudront-ils la crise de l’organe? L’avenir des transplantations animales à humaines

Cette année, les chirurgiens ont transplanté les premiers organes de porc en receveurs humains. Les chercheurs souhaitent lancer plus d'essais humains.

L’impact des mutations neutres sur l’évolvabilité et l’évolution des génomes

Les mutations bénéfiques à forts effets sont rares et les mutations délétères sont éliminées...

Stades de Carnegie du développement embryonnaire humain

En embryologie, les Stades Carnegie sont un système standardisé de 23 étapes utilisées pour...

Résultats

Une recherche cartographie pour la première fois la gastrulation humaine, étape importante du développement embryologique

La gastrulation est le processus fondamental chez tous les animaux multicellulaires à travers lequel le plan corporel de base est d'abord établi. Il est essentiel pour générer une diversité cellulaire coordonnée avec une structuration spatiale. La compréhension de ce...

Les taux de guérison de la doxycycline sont égaux à ceux des macrolides et des quinolones dans la PAC

La doxycycline est souvent un agent de dernier choix pour la prise en charge de la pneumonie communautaire. Une méta-analyse montre que les taux de guérison de la doxycycline sont égaux à ceux des macrolides et des quinolones.

Questions éthiques au sujet de la recherche sur le génome humain

De ce point de vue, le Projet génome humain a le potentiel de modifier la vie des individus et la structure de la société humaine dans son ensemble. Du transhumanisme au bioterrorisme passant par l'eugénisme et la discrimination sociale, la recherche sur le génome humain pose des graves questions éthiques.

Première séquence complète d’un génome humain

Les chercheurs ont terminé le séquençage des quelque 3 milliards de bases (ou "lettres") d'ADN qui composent un génome humain. Avoir une séquence complète et sans lacunes de notre ADN est essentiel pour comprendre la variation génomique humaine et les contributions génétiques à certaines maladies.

Projet génome humain : enfin établie, la séquence complète d’un génome humain

Les chercheurs ont terminé le séquençage des quelque 3 milliards de bases d'ADN qui composent un génome humain. Avoir une séquence complète et sans lacunes de notre ADN est essentiel pour comprendre la variation génomique humaine et les contributions génétiques à certaines maladies, et peut avoir plusieurs autres applications.

Rétinopathie hypertensive et choriorétinopathie : physiopathologie, diagnostic et prise en charge

La rétinopathie hypertensive et la choroïdopathie ont des implications importantes à court et à long terme sur la santé globale et la mortalité des patients. Cet article passera en revue le diagnostic, la stadification, le traitement et les implications à long terme pour la vision et la mortalité des patients atteints de rétinopathie hypertensive et de choroïdopathie.

Sarcome de Kaposi : étiologie, diagnostic et traitement

Le sarcome de Kaposi est une tumeur vasculaire causée par le virus de l'herpès humain-8 (HHV-8), également connu sous le nom de virus de l'herpès associé au KS (KSHV)

Antirétroviraux : classification, mécanismes d’action, indications et traitement initial

Les nouveaux traitements combinés, plus simples et mieux tolérés, sont la règle et utilisent actuellement soit un inhibiteur de l’intégrase (II) et soit un inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse (INNTI) soit un inhibiteur de protéase (IP) associé à deux analogues nucléosidiques de la transcriptase inverse (INTI).

Infections opportunistes au cours du VIH/SIDA : étiopathogénie, diagnostic, traitement et pronostic

Une diminution du nombre de lymphocytes T CD4+ entraîne donc une diminution de l'immunité humorale et à médiation cellulaire, et prédispose les patients à un risque plus élevé de contracter des maladies opportunistes dues à des virus, des bactéries, des champignons et des protozoaires.