Mgr Marcel Utembi succède à Nicolas Djomo à la tête de la CENCO

- Publicité -

La Conférence Épiscopale Nationale du Congo, CENCO, a un nouveau staff depuis le vendredi 24 juin 216. Il est désormais présidé par Monseigneur Marcel Utembi, Archevêque de Kisangani, qui remplace son homologue de Tshumbe Mgr Nicolas Djomo, arrivé fin mandat.

C’était à l’issue de l’élection qui a eu lieu le vendredi 24 juin, au siège de Caritas Congo, sur l’avenue Basoko, dans la commune de la Gombe. Le nouveau président de la CENCO est secondé par Monseigneur Fridolin Ambongo, Evêque de Bokungu Ikela et Administrateur apostolique de Mbandaka Bikoro, en tant que vice-président. Exprimant ses sentiments de l’humilité et de reconnaissance envers ses collègues évêques pour la confiance placée en sa modeste personne, Mgr Marcel Utembi a déclaré : «La charge qui vient de nous être confiée, à savoir présider à la destinée de la Cenco pour un mandant de 4 ans, cela ne peut que venir de Dieu, l’auteur, de tout, qui nous confie cette mission à travers la Conférence épiscopale nationale du Congo».

Par ailleurs, le nouveau chef de l’église universelle de la République Démocratique du Congo compte sur la grâce de Dieu et la sagesse pour mener à bien la mission lui confiée par la Cenco. Il promet de travailler dans la continuité et l’esprit ecclésial. Enfin, Marcel Utembi a besoin du soutien de tous les membres de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo pour réaliser les objectifs que l’organisation s’est assignés. Pour sa part, Mgr Fridolin Ambongo a dit être conscient de la lourde responsabilité qui vient de lui être confiée, et s’engage avec le président à continuer l’œuvre débutée par leurs prédécesseurs.

- Publicité -

«Nous ne venons pas avec un programme particulier comme des politiciens, mais plutôt continuer la mission de l’Église qui consiste à aller prêcher à travers le monde que nos prédécesseurs avaient commencé, même si nous pourrons y imprimer notre propre touche», a déclaré le nouveau vice-président de la Conférence épiscopale nationale du Congo en demander aux fidèles de prier pour eux.

Singulier mode électoral

Approché par les journalistes pour expliquer le processus de l’élection du président de la Cenco, le président sortant a fait savoir que contrairement aux autres églises, pour l’église catholique, l’élection aux postes de responsabilité ne fait pas l’objet d’une quelconque campagne. Il n’y a pas de gens qui se présentent comme candidats.

Partant de son cas Mgr Nicolas Djomo raconte qu’une messe est organisée le matin du jour de l’élection à laquelle tout le corps électoral (les évêques) prend part ”pour demander au Seigneur d’éclairer l’esprit de ceux qui vont voter pour qu’ils fassent un bon choix pour l’église”. Puis on entre dans la salle où on distribue des papiers (bulletin) pour procéder au vote. Et à l’issue du vote, on demande à celui qui est élu s’il accepte la mission lui confiée. «Généralement, il est difficile dans la mission qui est nôtre de refuser. On accepte», renseigne le président sortant. Les membres du nouveau comité de la Cenco, en l’occurrence le président et le vice-président, ont été présentés aux fidèles hier dimanche à la Cathédrale Notre Dame.

Brève présentation

- Publicité -

Rappelons que la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) est l’organisation qui rassemble les prélats de la hiérarchie catholique en République démocratique du Congo. Approuvée par le Vatican en 1962, elle fait partie de l’Association des conférences épiscopales d’Afrique centrale et du Symposium des conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar. Depuis sa création, elle a déjà eu pour présidents :

  1. 1962 – 1963 : Vito Roberti (délégué apostolique),
  2. 1963 – 1964 : Félix Scalais, archevêque de Kinshasa,
  3. 1967 – 1970 : Aloys Mulindwa Mutabesha Mugoma Mweru, archevêque de Bukavu,
  4. 1970 – 1975 : Léon Lesambo Ndamwize, évêque d’ Inongo,
  5. 1975 – 1979 : Albert Tshomba Yungu, évêque de Tshumbe,
  6. 1979 – 1984 : André Ilunga Kaseba, évêque de Kalemie-Kirungu,
  7. 1984 – 1992 : Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque de Kisangani,
  8. 1992 – 2000 : Faustin Ngabu, évêque de Goma,
  9. 2000 – 2004 : Frédéric Etsou-Nzabi-Bamungwabi, archevêque de Kinshasa,
  10. 2004 – 2008 : Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque de Kisangani puis de Kinshasa,
  11. 2008 – 2016 : Nicolas Djomo Lola, évêque de Tshumbe,
  12. 2016 – présent : Marcel Utembi Tapa, archevêque de Kisangani.

Sur les mêmes sujets

-- Annonce --
Total
0
Share